• ANGLAIS, FRANÇAIS, NÉERLANDAIS, ALLEMAND ET RUSSE PARLÉ

Dois-je créer une société en Espagne pour l'activité de location ?

Dois-je créer une société en Espagne pour l'activité de location ? 940 788 admin_jdn

De nombreux clients nous demandent, dois-je créer une société en Espagne pour louer ma propriété en Espagne, ou puis-je le faire en tant que physique/particuliers ?

En réponse, nous devons dire qu'il n'est PAS nécessaire de créer une entreprise en Espagne pour louer votre maison. Vous pouvez le faire de plusieurs façons :

– En tant que personne physique.- Vous pouvez acheter la propriété en votre nom et louer votre propriété sans aucun problème.

Cette activité de location sera soumise à l'impôt sur le revenu des personnes physiques, dans sa modalité « résident » ou « non-résident », compte tenu de son statut de résident fiscal en Espagne, avec un taux d'imposition de 19 % (pour les personnes physiques résidentes du Union européenne) ou 24 % (pour le reste).

Cliquez ici pour en savoir plus sur l'impôt sur le revenu des particuliers non-résidents

- En tant que société légale non résidente SANS établissement permanent en Espagne. Si vous souhaitiez développer une activité de location modérée en Espagne, vous pouvez immatriculer votre société en Espagne en utilisant cette formule. Dans le cas où vous avez une société déjà créée dans votre pays, vous pouvez acheter par l'intermédiaire de votre société, à condition qu'elle soit habilitée dans ses statuts à exercer l'activité de location.

Cette activité, et les revenus qu'elle génère, seront imposés en Espagne par le biais de l'impôt sur le revenu des personnes physiques non résidentes, avec un taux d'imposition de 19 % (pour les sociétés résidentes de l'Union Européenne) ou 24 % (pour le reste).

Ce taux d'imposition est inférieur à l'impôt sur les sociétés espagnol (25 %), et il a moins de dépenses de fonctionnement, mais, à l'opposé, il a moins de possibilités de réduire les impôts par les dépenses dérivées de l'activité de location, car il est seulement autorisé à réduire certains concepts de dépenses, et exclusivement au prorata du temps pendant lequel le bien a été en activité.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l'impôt sur le revenu des sociétés non résidentes sans établissement stable

Dans les deux cas précédents, vous pouvez choisir d'acheter le bien à 100 % au nom d'une personne physique, ou d'une société non résidente, ou de l'acheter conjointement avec un pourcentage déterminé à votre nom, et un autre pourcentage au nom du société (ou en utilisant une autre alternative que de vous acheter l'usufruit du bien, et la société d'acheter la nue-propriété).

- En tant que personne morale non résidente en Espagne AVEC un établissement stable. Si vous souhaitez développer une activité commerciale de location intense en Espagne, dans le cadre d'un programme ou d'un projet d'investissement, et que vous avez besoin d'une certaine structure commerciale en Espagne, telle que des bureaux, des employés, etc., vous pouvez enregistrer une « succursale » ou une « délégation ». ” de votre entreprise en Espagne. Cette société, bien qu'ayant une comptabilité séparée et individualisée pour l'activité qu'elle exerce en Espagne, appartiendra et dépendra de la société mère à laquelle elle est liée.

Cette activité commerciale, ainsi que les revenus et les dépenses qu'elle génère, seront soumis à l'impôt espagnol sur les sociétés, avec un taux d'imposition de 25 %. Cet impôt est plus élevé que le Non Income Tax, et il a des frais de fonctionnement plus élevés (comptable, conseillers fiscaux, etc.), mais il a de larges possibilités de réduction sur les impôts avec tous les pertes et dépenses découlant de l'activité.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l'impôt sur les sociétés en Espagne

- En tant qu'entité juridique espagnole (SL ou SA). Idem que dans le cas précédent. Dans le cas où vous souhaiteriez développer une activité commerciale solide et pérenne en Espagne, et, comme dans le cas précédent, vous souhaitez employer des ressources matérielles et/ou humaines (salariés, etc.) en Espagne, vous pouvez opter pour la création une société indépendante en Espagne, qui peut adopter les chiffres les plus courants de SL (société à responsabilité limitée) ou SA (Sociedad Anónima). Dans ce cas, la société créée n'agira pas en tant que «succursale» ou «délégation» de votre société, car elle sera totalement indépendante.

Le traitement fiscal sera exactement le même que dans le cas précédent puisque les revenus et les dépenses générés par l'activité seront soumis à l'impôt espagnol sur les sociétés, avec un taux d'imposition de 25 %.

Ainsi, comme expliqué ci-dessus, et en guise de conclusion, l'acquisition d'une maison en tant que personne physique en Espagne est parfaitement envisageable pour le développement d'activités locatives et la rentabilité d'un bien immobilier, à petite échelle.



    **REMARQUE : En cas de problème pour envoyer le formulaire, envoyez-nous simplement un e-mail en cliquant en bas à droite de cette page, ou directement à info@tlacorp.es