• ANGLAIS, FRANÇAIS, NÉERLANDAIS, ALLEMAND ET RUSSE PARLÉ

LES ESPAGNOLS AUGMENTENT L'ACHAT DE NOUVEAUX BIENS CONSTRUITS

LES ESPAGNOLS AUGMENTENT L'ACHAT DE NOUVEAUX BIENS CONSTRUITS 2000 1315 TLA

(Versión anglais traduit de l'original en espagnol à El Pais )

Ces jours-ci, les acheteurs d'une des promotions d'appartements en construction sur la rue Maricara, dans le quartier de Butarque (Madrid), ont un rendez-vous important. Peut-être le plus important des 24 derniers mois vaut-il la peine d'entrer pour la première fois dans leurs nouveaux appartements, ceux qui paient depuis 2 ans. Il ne restera que quelques minutes, suffisamment de temps pour enregistrer les défauts sous une forme («Snag List») et les communiquer aux techniciens du promoteur. L'enthousiasme et l'attente se reflètent dans les visages des acheteurs qui arrivent et qui, dans quelques semaines comme lorsqu'ils recevront le permis de première occupation, pourront déménager dans leur nouvelle maison.

Cette scène revient habituelle dans de nombreuses villes espagnoles. La vente de logements neufs se développe à un rythme plus rapide dans les transactions de revente. Au premier trimestre de l'année, 26,100 14.4 nouveaux immeubles ont été transférés, soit 1,535% de plus qu'à la même période de l'année précédente. En revanche, seulement 1.4 XNUMX reventes supplémentaires ont été vendues, ce qui représente une augmentation de XNUMX%, selon l'INE (données statistiques officielles espagnoles). Ces biens qui sont maintenant livrés à leurs propriétaires sont les premiers du nouveau cycle qui a commencé le premier jour après la cueillette de la bulle immobilière espagnole

En 2008, la construction a été paralysée dans toute l'Espagne et s'est poursuivie jusqu'à fin 2015, date à laquelle elle a commencé à donner des signes positifs. Par conséquent, au cours des 8 dernières années, les personnes qui avaient besoin d'acheter des maisons n'ont eu d'autre choix que d'aller à la seconde main (revente), qui est devenue la bouée de sauvetage du marché. Maintenant, les promoteurs de nouvelle génération commencent à livrer les projets qui ont commencé en 2016/2017.

«C'est entre la fin de 2018 et cette année qu'une grande partie des travaux des projets résidentiels de la nouvelle scène sont en cours de finalisation, et c'est maintenant que les acheteurs achèvent ces achats,» dit Mario Lapiedra, directeur général de l'immobilier chez Neinor Homes.

Autrement dit, les statistiques de l'INE correspondent à «tes nouveaux qui ont été vendus il y a 2,5 ans entre le contrat privé et l'achèvement par leurs acheteurs chez le notaire«, Explique Daniel Cuervo, secrétaire général de l'APCEspaña. D'où l'attraction des nouveaux bâtiments. «Nous ne devons pas oublier que nous partons de chiffres très bas pour que les transactions de nouveaux bâtiments continuent de croître», Explique Javier Sanchez, directeur de l'innovation et du marketing d'Aedas Homes. Ce développeur a livré 231 maisons en 2018 et en 2019, il donnera les clés de 1.055.

QUALITÉ PAR PRIX

L'inflation constante de la seconde main (6.2% au premier trimestre de l'année, selon l'INE) a conduit certains citoyens à repenser l'achat et à opter pour le nouveau bâtiment (qui a augmenté de 10.4%), un des plus attractifs et des meilleurs- produit construit ainsi que le plus cher. "Les dernières technologies, les matériaux les plus avancés et les espaces communs perturbateurs sont à peine trouvés dans les maisons plus anciennes», Explique Teresa Marzo, directrice générale de Vía Célere, qui en 2018 a vendu 1.142 logements. «Bien que celles utilisées soient moins chères, les nouvelles sont meilleures en termes de qualités et plus efficaces, ce qui se traduit par une économie de facture énergétique», Ajoute Cuervo.

Le prix moyen des reventes vendues en Espagne en avril dernier était de 1.569 euros le mètre carré et 2.092 euros pour les nouvelles, selon le Conseil notarial. Ce qui jette un coût de 141.210 euros, contre 188.280 euros supplémentaires, pour une propriété de 90 mètres carrés. Évidemment, cela change dans les grandes villes, où un nouveau bâtiment s'élève facilement à plus de 300.000 XNUMX euros.

Il y a une autre raison, plus importante, d'acheter une nouvelle maison: «Elle est payée sous forme différée pendant la construction du bâtiment. Le paiement des reventes est plus strict », explique Cuervo. Lors de la revente, l'acheteur doit avoir au moins 20% du prix, car les hypothèques ne couvrent généralement pas plus de 80%.

Malgré le changement progressif de tendance, les bâtiments neufs ne représentent actuellement que 10% des transactions. D'avril 2018 à avril 2019, il a été vendu 96.366 unités neuves et 423.361 reventes, selon l'INE. «Les données sont encore réduites par rapport aux 60% atteints au plus haut niveau du cycle, le nouveau cesse d'être une conséquence du processus de reprise temporaire du secteur», explique Juan Núñez Berruguete, directeur des opérations de Metrovacesa. "A mesure que le secteur augmente, ses défis d'activité augmentent, l'offre de logements neufs prêts à être livrés gagnera en importance au cours des prochains trimestres" il ajoute.

L'acheteur espagnol qui cherche les nouveaux bâtiments est le remplaçant, selon l'étude du profil de l'acheteur 2019 préparé par Planner Exhibitions et ST Sociedad de Tasación. «la situation familiale a changé et vous avez besoin d'une propriété différente de celle que vous avez déjà, et changez-en une pour une autre".

«Le couple qui avait un appartement en 2008 et qui après 11 ans a agrandi son unité familiale a besoin de plus de chambres. C'est un profil avec des économies, et qui utilise la maison initiale pour accéder à une autre qui répond à leurs nouveaux besoins», Explique Cuervo. Cet acheteur a été surpris par un «récente augmentation sensible et onéreuse de ses centres urbains, tant dans les logements usagés que locatifs», Fait valoir Rafael Gil, directeur du Service des études de Tinsa. Et il ajoute: «ils sacrifient un emplacement central avec des prix plus similaires à ceux de la revente dans les nouveaux développements dans les périphéries«. La demande remplace celle utilisée pour la nouvelle, dit Teresa Marzo de la Célere. Et aussi en location pour la propriété. 74.4% des Espagnols achètent des appartements dans des immeubles en hauteur, 10.4% des maisons unifamiliales, 8.1% des greniers et 7.1% accèdent à un plus bas avec un jardin.

En nombre de chambres, près de la moitié (49%) achète dans des maisons de 3 chambres, 26% achète 4 chambres ou plus 24% achète 2 chambres et à peine 1% achète seulement 1 chambre, selon l'analyse des foyers Aedas. "généralement la vente est de 3 chambres et 2 salles de bains avec des espaces communs comprenant une piscine, une salle d'étude, une salle de sport, une pagaie, des salles de jeux pour enfants et des chambres gastronomiques ou un bar pour adultes», Ajoute Cuervo. La surface utile / habitable est d'environ 94 mètres carrés.

En 2018, pour la première fois en 10 ans, une nouvelle construction a de nouveau été accordée pour construire plus de 100.000 logements, selon le ministère du Développement. Au premier trimestre 2019, ces permis dépassent de près de 20% le chiffre de la même période de l'année précédente. «Il vient réaffirmer le rebond du nouveau bâtiment dans sa projection dans l'immédiat, après une longue période d'activité très modeste «, Fait valoir Rafa Gil.

Le nombre de propriétés finies continuera également d'augmenter. En 2018, 59.377 propriétés ont été achevées (10,000 de plus qu'en 2017 et 22,000 de plus qu'en 2016), selon le ministère de Fomento