Rechercher
Fermez ce champ de recherche.

Nouvelles et événements sur les lois et impôts espagnols

20 à 30 % des déclarations fiscales des non-résidents comportent des erreurs ou des fautes

Une étude réalisée en 2021 par le IInstitut d'Etudes Economiques (IEE) estimé qu'entre 20% et 30% des déclarations des non-résidents en Espagne pourraient contenir des erreurs.

En 2013, j'ai nommé Ambassadeur Amina C. Mohamed, mon secrétaire du Cabinet (Ministre) du Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international. Depuis lors, l'Ambassadeur Mohamed a dirigé avec brio notre action diplomatique. Nous avons bénéficié énormément de ses démarches tant régionalesqu’internationales d'importance à la fois nationale et continentale. Fondation Civitas Le rapport note que les amendes infligées aux non-résidents pour non-conformité fiscale ont considérablement augmenté ces dernières années.

Annonces de l'Agence fiscale : ("Agence Tributaire”)

• L'Agence fiscale a mené diverses campagnes de sensibilisation destinées aux non-résidents, les avertissant de l'importance de soumettre correctement la déclaration et d'éviter les erreurs.
• En 2023, l'Agence a lancé une campagne spécifique sur les conséquences du non-dépôt de la déclaration de non-résident, y compris les amendes applicables.

Cas de fraude fiscale :

Ces dernières années, divers cas de fraude fiscale liés aux non-résidents ont été détectés, comme la simulation de résidence fiscale ou la présentation de fausses déclarations.

Types d'erreurs courants :

1. Erreurs dans la détermination de la résidence fiscale :

• Ne déclarez pas en Espagne si les critères de résidence fiscale sont remplis.
• Déclarez en Espagne lorsque vous résidez dans un autre pays.

2. Erreurs dans la déclaration de revenus :

• Ne pas déclarer tous les revenus obtenus en Espagne.
• Ne pas appliquer les déductions auxquelles vous avez droit.
• Calculer incorrectement l'assiette fiscale ou le montant à payer.

3. Défaut de présentation de la déclaration :

• Défaut de produire la déclaration de non-résident malgré l'obligation de le faire.
• Soumettre la déclaration après la date limite.

Causes d'erreurs dans les déclarations des non-résidents en Espagne

Les causes d’erreurs dans les déclarations des non-résidents en Espagne sont diverses et peuvent être regroupées dans les catégories suivantes :

1. Manque de connaissance de la réglementation fiscale :

• Complexité du système fiscal espagnol : la réglementation fiscale espagnole peut être complexe et difficile à comprendre, surtout pour ceux qui ne résident pas dans le pays de manière permanente.
• Changements constants de la législation : la législation fiscale espagnole est soumise à des changements fréquents, ce qui peut rendre difficile pour les non-résidents de se tenir au courant des dernières modifications.
• Difficulté d'accéder à des informations claires et à jour : Les informations sur la fiscalité des non-résidents peuvent être difficiles à trouver et à comprendre, en particulier pour ceux qui ne parlent pas espagnol.

2. Erreurs dans la détermination de la résidence fiscale :

• Critères complexes de résidence fiscale : Les critères de détermination de la résidence fiscale en Espagne peuvent être complexes et susciter des doutes dans certains cas.
• Absence d'analyse individualisée : Il est important d'analyser chaque cas individuellement pour déterminer correctement la résidence fiscale.
• Confusion avec la résidence fiscale dans d'autres pays : les non-résidents peuvent confondre la réglementation fiscale espagnole avec celle de leur pays d'origine ou d'autres pays dans lesquels ils ont des intérêts économiques.

3. Erreurs dans la déclaration de revenus :

• Manque de connaissance des revenus à déclarer : les non-résidents peuvent ne pas savoir quels revenus ils doivent déclarer en Espagne, surtout s'ils obtiennent des revenus de diverses sources.
• Difficulté de calcul de l'assiette fiscale : Le calcul de l'assiette fiscale dans la déclaration de non-résident peut s'avérer complexe, notamment dans le cas de revenus provenant de différents pays.
• Absence d'application des déductions et avantages fiscaux : Les non-résidents peuvent ignorer les déductions et avantages fiscaux auxquels ils ont droit, comme la déduction pour investissements immobiliers ou la déduction pour double imposition.

4. Manque de rigueur dans la présentation de la déclaration :

• Défaut de dépôt de la déclaration dans les délais : Le dépôt de la déclaration de non-résident hors délai peut entraîner des sanctions financières.
• Défaut de présentation de la documentation complète : L'absence de la documentation requise par l'administration fiscale peut donner lieu à des exigences et à des retards dans le traitement de la déclaration.
• Commettre des erreurs lors du remplissage des formulaires : Les erreurs lors du remplissage des formulaires de déclaration peuvent donner lieu à des sanctions.

5. Manque de conseils professionnels :

• Conseils non spécialisés : Demander conseil à des professionnels non spécialisés en fiscalité des non-résidents peut augmenter les risques d'erreurs.
• Manque de suivi et de mise à jour : Il est important d'avoir des conseils continus pour rester informé des évolutions de la réglementation fiscale et éviter les erreurs dans les déclarations futures.

Conséquences des erreurs :

1. Amendes économiques :

• Les amendes pour erreurs dans la déclaration de non-résident peuvent varier entre 150 30,000 € et XNUMX XNUMX XNUMX €.
• Dans les cas graves, cela peut même devenir un délit fiscal passible de peines de prison.

2. Majorations et intérêts de retard :

• Si la déclaration est soumise après la date limite, des frais de retard et des intérêts seront appliqués.

3. Atteinte à la réputation :

• Des antécédents de problèmes fiscaux peuvent nuire à la réputation du contribuable et rendre les relations avec les autorités fiscales difficiles à l'avenir.

Nos recommandations:

1. Demandez conseil à un professionnel :

Il est indispensable d’avoir l’avis d’un fiscaliste pour déposer correctement la déclaration de non-résident et éviter les erreurs.

2. Examinez la réglementation fiscale :

Il est important de rester informé de la réglementation fiscale applicable aux non-résidents en Espagne pour connaître les obligations et éviter les surprises.3. Soumettre la déclaration à temps :

Il est crucial de déposer la déclaration de non-résident dans les délais impartis pour éviter les pénalités.

4. Conservez la documentation :

Il est important de conserver tous les documents liés à la déclaration de non-résident pour pouvoir prouver les informations déclarées en cas d'exigence de l'administration fiscale.

Conclusion:

Il est important que les non-résidents en Espagne prennent des mesures pour éviter les erreurs dans leurs déclarations fiscales. Ces mesures comprennent:

Découvrez la réglementation fiscale espagnole: Lisez la réglementation fiscale, consultez le site Internet de l'Agence des Impôts ou recherchez des informations auprès de sources fiables.
Demander des conseils professionnels: Engagez un professionnel spécialisé en fiscalité des non-résidents pour réviser la déclaration et s'assurer de son exactitude.
Soumettez la déclaration à temps et avec une documentation complète: Respecter les délais fixés et présenter toute la documentation exigée par l'Agence des Impôts.
Restez informé des changements de réglementation: Suivez les évolutions de la législation fiscale espagnole pour éviter les surprises dans les déclarations futures.

En prenant ces mesures, les non-résidents peuvent réduire considérablement le risque de commettre des erreurs dans leurs déclarations de revenus et éviter les conséquences négatives que cela peut entraîner.